Le PISAD organise quatre programmes d’actions philanthropiques avec la coopération d’équipes scientifiques et de tribus Índios, pour la création d’activités économiques durables.

PROGRAMME SANTE : BIOTECHNOLOGIES VERTES ET BIOPRODUCTION « ENVIRONMENTALLY FRIENDLY »

TRANSMISSION DU SAVOIR ET TRANSFERT DE TECHNOLOGIES

 

OncaFinal

L’ESPRIT DE LA FORÊT HABITE CHAQUE FORME DE VIE

Ce programme a pour objectif de créer un réseau de bioprospection légale avec les Peuples premiers associés au processus de sélection des plantes médicinales prometteuses ou à parfums ayant un intérêt pour le développement durable et la recherche de molécules originales d’une efficacité majeure (antimicrobiens, anti-inflammatoires, anticancéreux, antihypertenseurs, anticoagulants, antidiabétiques…) intéressant les secteurs de la santé, nutraceutique et cosmétique…

GRÂCE À LA SCIENCE ET AUX BIOTECHNOLOGIES, L’HOMME A LE SAVOIR POUR VALORISER LES MOLÉCULES QUE LUI OFFRE LA NATURE

Ce programme a pour objectif d’organiser une filière verte de bioproduction d’extraits végétaux naturels hautement purifiés, sur les aires indigènes de l’Amazonie brésilienne et dans d’autres régions de forêts équatoriales pour mettre en place les solutions d’avenir offrant une alternative à l’abattage d’arbres centenaires et à la culture extensive des plantes médicinales et à parfums en pleins champs, dont l’extraction végétale ne produit qu’une infime quantité de principes actifs naturels ou d’huiles essentielles. Les Índios participent, en tant que partenaires à part entière, à ce programme en apportant leur connaissance des plantes médicinales. La transmission de savoirs traditionnels par les medicine-men Índios et leur ‘traduction culturelle’ dans le langage de la pharmacologie par M. C. Meyer permettent de cibler une plante, ses principes actifs et ses indications thérapeutiques ou cosmétiques. Ces échanges sont réciproques et initiés selon un social business model visant à terme un partage équitable des avantages et bénéfices.  Social business model Grâce à sa Plateforme d’activités Éco-Ethno-Biotechnologiques à but non lucratif, le PISAD implante localement des serres de bioproduction utilisant les procédés des biotechnologies vertes brevetées appliquées aux plantes prometteuses amazoniennes parce que cette solution à haute valeur environnementale est plus efficace, plus économique et préférable aux installations industrielles courantes : bioréacteurs, cultures cellulaires…

Moyens mis en place : 

  • Programme de transfert de technologies permettant l’accès aux principes actifs des médicaments du futur utiles à la recherche médicale et à l’innovation des industries pharmaceutiques, cosmétiques, nutraceutiques…
  • Formation des Índios au métier de bioproducteur  d’extraits végétaux pharmacologiques dans la serre du pilote Herb’Içana©.
  • Encadrement pour la création, l’organisation et la gestion de coopératives de bioproduction autonomes Índios/Scientifiques des extraits.

 

PROGRAMME ENVIRONNEMENT : VALORISATION DE LA NATURE ET DE LA BIODIVERSITÉ

Rã-banho-na- flor_257

 NATURE ET SCIENCE POUR NOTRE AVENIR

Ce programme est mis en place afin de permettre aux scientifiques des laboratoires de recherches des centres d’excellence partenaires du PISAD de contribuer au recensement de la biodiversité (PNB et Bioprospection légale) avec les Índios dans l’Unité Herbarium Scientifique, Pédagogique et Culturel Indigène de la Plateforme d’activités Éco-Ethno-Biotechnologiques Herb’Içana©, et de réaliser l’étude scientifique des plantes médicinales nécessaires à la découverte de nouvelles molécules naturelles et au développement des bioproduits participant à la création d’une économie verte qui permette de remplacer les activités prédatrices de l’environnement…La dynamique du programme est créatrice d’activités dans les filières des services écosystémiques.

Moyens mis en place :·

Inventaires de la biodiversité locale, espèces animales et végétales pour la valorisation de la biodiversité ;·  Gestion durable des forêts et puits de carbone naturels pour la protection du patrimoine naturel et l’équilibre bioclimatique.

Pour assurer ces activités, les Índios sont formés aux métiers de taxonomiste-botaniste ; gardien du patrimoine naturel et culturel ; technicien du stockage de carbone.Afin de garantir la valorisation et la protection de la biodiversité, les infrastructures d’Herb’Içana© seront en connexion directe avec les instances gouvernementales de surveillance et de protection de l’Amazonie et de lutte contre la biopiraterie.

PROGRAMME CULTURE : PROMOTION DE LA CULTURE ÍNDIOS ET ARTS PREMIERS

Libellule-nénuphar_263

LA NATURE NOUS DONNE LE DÉSIR DE VIVRE DANS LA BEAUTÉ, L’ART ET LA SAGESSE

Ce programme participe à la mise en relation des tribus Índios des villages d’accueil de la Plateforme d’activités Éco-Ethno-Biotechnologiques Herb’Içana© et de leurs coopératives avec les partenaires du PISAD pour le développement durable.
Le projet inclut des expositions sur la réalisation des programmes de la plateforme d’activités éco-ethno-biotechnologiques Herb’Içana©… travaux photographiques, langages et culture, arts premiers amérindiens, merveilles de la nature des territoires indigènes.

Moyens mis en place : 

  • Inventaires ethnoculturels et modélisation des éléments de la culture et traditions des Índios pour la sauvegarde de leur patrimoine immatériel culturel et de leur diversité culturelle.
  • Valorisation du patrimoine culturel et naturel des terres indigènes, promotion des langages, culture, arts premiers, sites naturels amérindiens, revitalisation psychoculturelle interethnique.

Dans cette perspective, le PISAD crée des « actions incitatives » vouées au développement de bioproduits santé et beauté et aux activités en connexion avec les secteurs économiques de la culture et de l’Ethno-Éco-Tourisme en vue de favoriser le commerce équitable à vocation internationale dans les territoires d’Amazonie.Des nouveaux packages et concepts de voyages en terres indigènes sont mis en œuvre. Les Índios sont formés au métier de guide d’ethno-éco-tourisme.

PROGRAMME EDUCATION ET FORMATION : FORMATION PARTICIPATIVE ET SOLIDAIRE INDIOS/SCIENTIFIQUES POUR L’ENSEMBLE DES PROGRAMMES

 

Oiseau-jaune_ailes ouvertes_DSC_4675 (1)

Ce programme est dédié à l’accès à la formation qualifiante des Índios dans des métiers des filières vertes et équitables des secteurs pharmaceutique, cosmétique, nutraceutique ; des services écosystémiques et écotourisme.

Moyens mis en place :

• Formation participative pour l’ensemble des intervenants, à savoir, Scientifiques du PISAD ; Enseignants-chercheurs des centres d’excellence partenaires ; Spécialistes de l’IDAM (Institut de Développement Durable de l’État d’Amazonas) ; Scientifiques, ingénieurs et techniciens de partenaires ; Medicine-men, Sages, Enseignants des écoles indigènes bilingues ; Formateurs des organisations indigènes…
• Formation accompagnant les transferts de technologies en situation interculturelle : échanges de savoirs traditionnels et scientifiques.
• Adaptation des contenus de connaissances et production des supports pédagogiques, manuels, CD, films.
• Mutualisation des bonnes pratiques développées avec les Índios en vue de la réplicabilité de l’implantation d’Herb’Içana© et des programmes d’actions auprès de différentes ethnies Índios d’Amazonie, et d’autres peuples autochtones des forêts tropicales humides.

Notre approche globale du développement durable soutient l’éducation des jeunes Amérindiens et la formation professionnelle des Índios des communautés qui accueillent notre Plateforme d’activités Eco-Ethno-Biotechnologiques©, car leurs villages sont très éloignés des centres académiques des grandes villes situées à plusieurs heures d’hydravion ou plusieurs jours de bateau. Notre responsabilité est d’associer le meilleur de la Culture de la Nature au meilleur de la Culture Scientifique occidentale et leur rendre plus facile le processus d’émancipation que procurent l’éducation et le savoir, afin qu’ils aient la liberté d’utiliser leurs connaissances et leurs compétences pour choisir leur destinée, bénéficier de revenus, créer des biens d’échanges économiques et des œuvres artistiques et culturelles, tels que présentées dans nos Programmes. Le parcours de formation participative proposé aux Índios par PISAD est de 1 000 heures, basé sur 13 Modules d’initiation, d’apprentissage général et spécialisé de 80 heures chacun et de 32 activités intégrées pour l’éducation, l’enseignement des sciences et le développement des compétences des Índios, déjà qualifiés de « Gardiens de la biodiversité », dans les métiers verts.


UNE PASSERELLE DE CERTIFICATION DES COMPÉTENCES

Les contenus pédagogiques et la psychopédagogie des formations sont spécialement adaptés, sur le terrain, avec les spécialistes de l’Institut du Développement Durable de l’État d’Amazonas (IDAM) et les formateurs Índios qui acquièrent des méthodologies et participent pleinement à la production du matériel pédagogique (CD, films, réalisation des supports “pédagogiques”, manuels “éducatifs”…) à utiliser. Les premiers modules de formation participative commencent avec le Pr. Meyer et ses partenaires scientifiques, lorsque le PISAD installe l’Unité Herbarium Scientifique, Pédagogique et Culturel Indigène et l’Unité biotechnologies et bioproduction d’extraits végétaux. Ensuite le training des Índios est relayé et se poursuit avec les spécialistes des technologies végétales et enseignants des sciences de la vie et de la terre Brésiliens, formateurs informatique… de l’IDAM et d’autres formateurs métiers. Les Índios ayant suivi des formations avec les Scientifiques du PISAD – IDAM (Institut du Développement Durable de l’État d’Amazonas) recevront des crédits (Unités de Valeur Capitalisables) pouvant être reconnus par l’État validant la formation professionnelle qualifiante reçue. Ces crédits donneront aux Índios la possibilité d’accéder à des formations existantes dans les cursus académiques pouvant conduire aux diplômes des “métiers verts”.